Site Officiel de la Ville de Saint-Affrique

ville de


Découverte




> Découvrir Saint-Affrique > Des personnages

Le général de Castelnau

Mardi 31/01/2006

Édouard de Curières de Castelnau est né le 24 décembre 1851 à Saint-Affrique. Il est le troisième d'une famille de cinq enfants...

mise à jour le 21/03/2016

Édouard de Castelnau est issu d’une famille de l'ancienne noblesse aveyronnaise. Il est né le 24 décembre 1851. Son père Michel était avocat et maire de la ville de 1882 à 1884. Après leur mariage, ses parents s'étaient installés dans la maison de leurs oncles, les abbés Barthe. Ces derniers étaient bien connus à Saint-Affrique où ils avaient fondé plusieurs écoles. L'année de la naissance d'Édouard de Castelnau, ils ont fondé le collège Saint-Gabriel.

La maison natale du général était située rue Portail des Cazes. La municipalité a pris la décision de lui donner le nom de rue général de Castelnau en 1916. Cela sera fait au cours d'une journée de cérémonie en 1919. À cette occasion, la ville a fait apposer une plaque en l'honneur du général pour signaler sa maison natale. Elle est encore visible de nos jours.

Édouard de Castelnau fait ses études au collège Saint-Gabriel, puis au collège Sainte Geneviève à Paris. En 1869, il intègre l’École militaire de Saint Cyr. Il en sort prématurément en août 1870, avec le grade de sous-lieutenant. Il est alors intégré d'office à l'armée pendant la guerre franco-prussienne, comme l'ensemble de ses camarades. Affecté au 31ème régiment d'infanterie, il ne peut rejoindre ce dernier faute d'organisation et se voit affecté dans l'armée de la Loire du général d'Aurelles de Paladine. Il commençe le 2 octobre en tant que lieutenant du 36ème régiment d'infanterie. En 1878 il entre à l’École Supérieure de Guerre.
En 1893, il entre au Premier bureau de l’État-major général. En aout 1900 il prend à Nancy le commandement de la division de fer. Alors qu’il était au commandement du 37ème régiment d’infanterie à Nancy, il entre au Conseil supérieur de la guerre.

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE

À la déclaration de la Première Guerre mondiale, il est à la tête de la 2e armée dite "de Lorraine" qu'il commande depuis 1913. En septembre 1914, il remporte la bataille du Grand Couronné de Nancy. Le 31 janvier 1917, il est envoyé en Russie où il rencontre le Tsar Nicolas II. Il est décoré de la médaille militaire en 1917 et de la croix de guerre.

L’APRES GUERRE

Après l'armistice, en 1919, il est élu député de l'Aveyron. Il ne sera pas réélu en 1924 face à Émile Borel. Il fonde et préside la Fédération Nationale Catholique. Il décéde le 19 mars 1944, à l'âge de 92 ans, à Montastruc-la-Conseillère.

Une statue équestre le représentant a été érigée dans le Jardin Public de Saint-Affrique en 1960.

 

Sources :

- Moizet, henri. Biographie inédite

- Archives municipales

- Gmeline (de), Patrick. La Maison de Curières de Castelnau. Compte d'auteur. 1975. 235 p.

- Gmeline (de), Patrick. Le général de Castelnau (1851-1944) le Soldat, l'Homme, le Chrétien. Éditions Charles Hérissey. 2014. 244 p.

- Collectif. Regards croisés sur Saint-Affrique. Imprimerie du Progrès. 2007. 373 p.